reading FR

MOOC AFPA : Interview de Florent et Loic

MOOC AFPA : Interview de Florent et Loic

.

Avec plus de 77 000 inscrits depuis février dernier, le MOOC « 101 techniques de base en cuisine » est l’un des plus gros succès de l’année 2016. Aujourd’hui, nous interviewons Florent Longuépée, directeur communication et Loic Tournedouet, responsable du MOOC, à propos de l’ouverture de la deuxième session.

My Mooc : Pouvez-vous présenter l’AFPA en quelques mots

Avec près de 140.000 stagiaires formés chaque années à plus de 300 métiers l’Afpa est le premier organisme de formation professionnelle pour adulte en France. Elle intervient dans quatre domaines :

      1. La formation des adultes actifs (demandeurs d’emploi et salariés)
      2. Le conseil aux organisations, aux territoires et aux personnes
      3. L’accompagnement des mutations économiques et des transitions professionnelles
      4. L’ingénierie de formation

My Mooc : D’où est venue l’idée du MOOC « 101 techniques de bases en cuisine »

Ce Mooc aligné sur la stratégie de l’Afpa visait plusieurs objectifs.
Le premier MOOC de l’Afpa a clairement été conçu dans un double objectif d’image et de réponse au problème des 20.000 postes de cuisinier non pourvus.

Créer un évènement médiatique permet à l’Afpa  de valoriser son savoir-faire et sa pédagogie. Certes, il reflète une haute exigence de qualité par ses contenus mais il a aussi été façonné pour plaire au plus grand nombre, pour faire le buzz sur les réseaux sociaux et surtout inciter les médias à relayer l’information. Le thème de la cuisine a été retenu pour surfer sur la tendance des émissions de télévision.

Le métier de cuisinier offre de nombreuses opportunités d’emploi (20 000 postes à pourvoir). C’est un véritable enjeu économique. Ce métier recrute insuffisamment mais, paradoxalement, est jugé de façon extrêmement valorisante par le grand public. L’Afpa forme chaque année 600 cuisiniers, ce qui beaucoup mais en même temps insuffisant en regard des tensions. Ce MOOC permet de mieux faire connaitre ce métier magnifique et incontestablement  a fait naître de nombreuses vocations.

Ce MOOC permet de renforcer les missions d’utilité sociale de l’Afpa. Basé sur l’expertise métier et la pédagogie de l’Afpa, il propose une formation de niveau professionnelle ouverte à tous.

C’était enfin pour l’Afpa, l’occasion de nouer des partenariats fructueux avec Pole emploi et le Ministère des Affaires Etrangères. Pôle emploi qui propose des MOOC aux demandeurs d’emploi, sur son portail Emploi Store, était très intéressé par le projet de l’Afpa et a souhaité l’afficher sur son site et dans ses publications. Le ministère des affaires étrangères a souhaité s’associer à ce projet qui participe au rayonnement de la France à travers ses traditions culinaires et ses savoirs faires. Ce projet a également été l’occasion de créer des liens avec l’écosystème des start-up (The MOOC Agency, My Mooc, etc.) dont certaines ont intégré en juin 2016 le Lab Social Learning de l’Afpa.

mooc-cuisine


My Mooc : Près de 53 000 inscrits et 536 avis, vous attendiez-vous à un tel succès ? Et comment pouvez-vous l’expliquer ?

Ayant interrogé plusieurs acteurs externes, nous nous attendions à un succès mais pas d’une telle ampleur. Lors de la saison 1 les 15 à 20.000 pré-inscriptions ont amené les premières communications média (presse écrite généraliste et spécialisée). A partir du démarrage, d’autres communications (TV, radio) ont donné plus d’écho et accru le nombre d’inscrits.
Le nombre important et croissant d’inscriptions tient à la fois au contenu, au plan de communication et à l’effet bouche à oreille.

Comme nous l’avions déjà expliqué dans le précédant billet => http://blog.my-mooc.com/2016/04/01/101-techniques-de-cuisine-bilan-dun-mooc-a-succes/ les raisons de ce succès sont multiples : sujet de société qui passionne beaucoup de monde (émissions de télévision, retour du « faire chez soi »),  démarche projet bien structurée et pensée, plan de communication adapté, pilotage et animation de la communauté,etc. Mais il ne suffit pas de choisir un sujet qui passionne les foules pour réussir un tel MOOC.

My Mooc : Quels sont selon vous les facteurs clés de succès ?

Pour synthétiser, nous pensons qu’il y a trois facteurs clés de succès principaux :

  1. Tout d’abord, il convient de manager son MOOC avec agilité pour innover. Lancer un MOOC n’est pas « un long fleuve tranquille » ! Il faut faire face à de multiples questions. Pour « arriver à bon port » il faut avoir un alignement stratégique (la cible) mais rester souple pour s’adapter aux imprévus. Il faut conjuguez rigueur et précision dans les chiffrages, le planning, etc., mais rester agile dans la conduite du projet. Si l’on fait une analogie avec le monde de la voile, je dirais que rien n’est jamais joué d’avance, il y a toujours des imprévus. Le chemin le plus rapide, n’est pas forcément le plus court !

  2. Deuxièmement, il faut innover avec tous. Vous l’aurez compris, construire un MOOC à succès est un gros travail ! Mais vous n’êtes pas seul ! C’est un travail d’équipe et une aventure collective. Tout d’abord il faut recruter avec soin son équipe. Ensuite, il faut élargir son champ d’action au-delà du cœur de cette équipe. Repérer les leaders d’opinions dans la communauté des apprenants. Ils sont vos ambassadeurs ! Il faut savoir se servir de l’intelligence collective apportée par votre communauté.

  3. Enfin, il faut innover pour tous. Conjuguez dans un MOOC les cibles professionnelles et grand public est un défi en soi ! Mais c’est aussi une finalité si vous visez l’utilité sociale

My Mooc : Quels sont les objectifs de cette deuxième session ?

Cette deuxième session vise deux objectifs principaux :

  1. Premièrement, prolonger la mission et les objectifs fixés en saison 1. A savoir faire découvrir le métier de cuisinier dans toutes ses dimensions : technique, culturelle,… Orienter et conseiller les jeunes ou personnes en reconversion vers ces métiers. De nombreux MOOCers de la saison 1 nous ont confirmé le fait que ce MOOC les avait aidés à mûrir leur projet professionnel. Certains sont entrés en formation cuisinier à l’Afpa, d’autres, qui avaient déjà une première expérience ont trouvé un emploi dans le secteur. Rejouer le MOOC « 101 techniques » vise à prolonger cette mission et cet objectif tout en permettant à tous les passionnés d’améliorer leurs pratiques.

  2. Deuxièmement, le MOOC pâtisserie vise à approfondir les connaissances et compétences sur les desserts abordés dans la dernière semaine du MOOC 101 techniques. C’est clairement une prolongation du premier MOOC.

My Mooc : Concourrez-vous à la cérémonie des MOTY ?

Compte tenu du succès de ses MOOC Cuisine, l’Afpa vise plus de 100.000 inscriptions avant la fin de l’année 2016. C’est un atout pour concourir à la cérémonie des MOTY. Sera-t-il suffisant pour être primé ? L’avenir nous le dira. Mais il est vrai que si cela devait arriver nous serions très heureux de cette reconnaissance.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *